Dans la cabane de Scott au cap Evans

Nous vous avions fait part l’an dernier de nos premiers pas dans la cabane de Shackleton au cap Royds. Nous nous étions également rendus dans les cabanes de Robert Falcon Scott au cap Evans et à Hut Point. Après être retourné une seconde fois dans ces cabanes cette année, nous ne résistons pas à l’envie de vous en faire part.
La troisième expédition britannique en Antarctique du XXème siècle, eu lieu entre 1910 et 1913. Dirigée par Robert Falcon Scott, elle avait des fins scientifiques et d’explorations géographiques. Mais le but principal de cette expédition tel que l’exprime Scott lui-même était « d’atteindre le pôle Sud et de garantir à l’Empire britannique l’honneur de cette première ».
Le navire acheté pour l’occasion est le Terra Nova (d’où le nom de l’expédition). Celui-ci appareille de Cardiff au Pays de Galles, le 15 juillet 1910, puis quitte le port de Lyttleton en Nouvelle-Zélande pour l’Antarctique le 26 novembre 1910 avec à son bord 34 chiens, 19 poneys, 3 véhicules motorisés, 30 tonnes de vivres, une cabane préfabriquée et 64 hommes choisi parmi plus de 7 000 candidats !
Le site choisi pour l’installation du camp de base principal est le cap Evans, baptisé ainsi en l’honneur d’Edward Evans, le commandant en second de l’expédition. Mi-janvier 1911, 9 jours après leur arrivée sur place, l’abri principal est utilisable à l’ouest de l’île Ross. Il s’agit d’une cabane de quinze mètres sur huit, construite en lattes de pin, dont les murs, le toit et le planché sont isolés par du caoutchouc, de la toile de jute et des algues séchées.
De cette cabane partirent différentes expéditions, dont celle vers le pôle Sud atteint le 17 janvier 1912, d’où Robert Falcon Scott, Edward Adrian Wilson, Lawrence Oates, Henry Robertson Bowers et Edgar Evans, ne revinrent jamais.
Le 22 juin 1911, Bowers et Apsley Cherry-Garrard accompagnent Wilson pour une mission de collecte d’œufs de manchots empereurs. Après un terrible périple en plein hiver avec des températures atteignant -60°C, ils sont de retour le 1er aout avec 3 œufs, les premiers collectés de l’histoire. De nombreux raids furent également organisés dans le but de mener des études géologiques, notamment dans les fameuses vallées sèches, mais aussi sur le mont Erebus dont la seconde ascension fut réalisée en décembre 1912.

A l’intérieur dans la vaste cabane, le temps semble s’être arrêté. Les laboratoires du photographe Herbert Ponting et du biologiste Edward Wilson, sont quasi intacts. Les lits, la vaisselle, les caisses de vivres sont toujours à leur place. On imagine aisément les silhouettes de ces hommes assis à la grande table, vacant à leurs occupations, les odeurs émanant du poêle et de la cuisine… Se tenir debout devant le lit de Scott, semble irréel… Le plus inexplicable, sont les sentiments que vous ressentez lorsque vous ressortez de cet endroit, en silence, comme sortant d’un lieu de culte. Devant la porte d’entrée, vous vous retournez pour lancer un dernier regard. A 20 km de là, le mont Erebus fume…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *