Découverte de nouvelles colonies de manchots empereurs en Antarctique

C’est  en 1902, non loin du cap Crozier en mer de Ross, que fût repérée par hasard, la première colonie de manchots empereurs en Antarctique. Au cours de l’hiver 1911, trois membres de l’expédition du britannique Scott : Wilson, Bowers et Cherry-Garrard, se lancent alors sur la banquise pour accéder à cette colonie et y mener les premiers travaux de recherche.
A la suite des différentes expéditions en Antarctique, de nouvelles colonies sont découvertes : l’australien Mawson en 1914 sur la côte ouest, une expédition anglaise en 1948 en péninsule Antarctique, puis les français en Terre Adélie en 1950.

Les dernières colonies ont été découvertes ces derniers mois par… satellite ! En effet, des images analysées par des scientifiques du British Antarctic Survey et de l’Australian Antarctic Division sont formelles, il y a dorénavant 38 colonies de manchots empereurs en Antarctique. Sur ces 38, 10 sont nouvelles, 6 qu’on pensait existantes n’existent pas ou on disparues, et 6 se sont déplacées de plus de 10 kilomètres.

Sur ces photos vues de l’espace, se sont les taches sombres issues du guano des manchots bien repérable sur la banquise blanche, qui ont permis d’identifier ces colonies. La technique semble fiable, puisque la présence d’une colonie a été confirmée par les scientifiques de la base anglaise de Halley, et une seconde par un navire d’un tour operator présent dans la zone. Il se peut que d’autres colonies jusqu’alors inconnues existent, car comme l’expliquent les scientifiques, la photo par satellite n’est pas assez précise pour identifier des colonies de moins de 500 couples (estimation). Autre limite, il n’est pas possible de connaître de façon précise le nombre exact de manchots pour chaque colonie.

9 réponses
  1. Z. dit :

    Étonnant que cette colonie trouvée à 250 bornes de Dumont d’Urville n’ait jamais été répertoriée (par Mawson ou Liothard), d’autant plus qu’elle doit être de taille respectable. Impatient d’en savoir plus sur les effectifs qui seront dénombrés en tout cas.

  2. blanchon dit :

    Il parait que l’on vient de découvrir une nouvelle colonie de manchots ces derniers temps dans la vallée du Grésivaudan ; même que c’est dans une école : je crois bien que CH’EST LA ! J’ai appris que Samuel s’y est rendu, il y a quelques jours et qu’il a eu droit, avec Agnès, à un accueil extraordinaire de la part de CP-CE1 incollables sur l’Antarctique. Il y a passé une journée qui s’est terminée par un goûter polaire extraordinaire. On dit même que la colonie va partir en vacances d’ici à une vingtaine de jours. Ils en ont de la chance !

  3. anna dit :

    Quand est-ce que ces clichés ont été pris ? La colonie ne semble pas très éloignée de la mer libre, non ? Est-ce que cela ne représentera pas un danger pour les poussins quand la banquise va commencer à fondre ? C’est difficile de se rendre compte… A quelle distance de la mer s’installe la colonie à côté de DDU ?
    C’est chouette si cela signifie une augmentation des effectifs globaux en tous cas !

  4. Z. dit :

    Oui, la colonie a l’air localisée sur la langue du glacier Dibble, étrange que tout cela…

  5. Samuel dit :

    Anna, la photo à gauche a été prise en Péninsule Antarctique près de la base britannique de Halley, mais c’est vrai que selon l’échelle, les manchots semblent près de la mer libre. Reste comme tu le dis à savoir quand cette image a été prise, ça peut être en début d’hiver ce qui explique que la banquise soit en train de s’étendre. Mais vu tout ce guano, ça me paraît plutôt en milieu ou fin d’hiver…
    J’ai demandé la date de prise des images à la personne qui les a analysé, je publierai la réponse dès que possible. Je devrai aussi pouvoir avoir un zoom de la photo de la colonie près du Glacier Dibble qu’évoque Z. pour éclaircir la position de cette dernière.

  6. Les CP-CE1 dit :

    Bonjour Samuel,

    * Est-ce que les manchots empereurs peuvent se déplacer d’une colonie à une autre en Antarctique ou est-ce qu’ils vont aussi sur les autres îles comme la Géorgie du Sud ou d’autres encore ?

    * On a vu qu’il n’y a pas de colonie au milieu de Continent : Est-ce que c’est parce qu’il fait trop froid ou est-ce que c’est parce que c’est trop loin de la mer ?

    * Est-ce que les colonies sont toujours installées sur la banquise ou des fois sur les ice-shelfs ?

    A bientôt !
    Les p’tits manchots du Cheylas

  7. Samuel dit :

    Bonjour les enfants !
    Toujours en train de travailler sur l’Antarctique à ce que je vois… Je vais tenter de répondre à vos questions :
    * Les Manchots empereurs sont à priori généralement fidèles à leur site de reproduction, en revanche si celui-ci ne leur convient plus (moins de banquise, zone bloquée par un iceberg…), ils peuvent se déplacer de quelques mètres. Il semble d’après cette étude, que certaines colonies se soient déplacées de plusieurs kilomètres, mais je ne connais pas la ou les raisons. En revanche quand on dit qu’ils se déplacent, ils restent quand même autour de l’Antarctique, il est très très rare d’observer un Manchot empereur en Géorgie du Sud, ça n’est pas son habitat habituel !

    * En effet, il n’y a pas de colonie au centre ou sur le continent, je pense que cela est dû au deux raisons que vous donnez. Sur une majorité de la côte ouest de l’Antarctique, il y a des montagnes qui bloquent tout accès aux manchots vers l’intérieur du continent. Très souvent également, la calotte de glace de l’Antarctique est séparée de la mer par une très haute falaise, là encore leur bloquant le passage. Il y a parfois des exceptions, je sais qu’une année en Terre Adélie, la colonie s’est déplacée à plusieurs kilomètres à l’intérieur du continent grâce à une pente douce de glace.

    * Oui certaines colonies sont installées sur des ice-shelves comme en Mer de Weddell, ou en Mer de Ross.
    A bientôt !

  8. cassandra dit :

    coucou Samuel c’est Cassandra du ce1 du Cheylas

    elles sont très jolies t’es photos

    a bientôt Samuel

  9. Bols dit :

    bonjour, nous désirons aller en Antarctique pour voir, si possible, les manchots empereurs.
    Est ce possible sans prendre un hélicoptère comme le propose certaine croisières ? Peut on, en 2015, 2016, savoir si des colonies sont visibles assez facilement.
    Peut sinon les voir lorsqu’ils retournent à l’eau pour se nourrir ? A quelle période ?

    Merci pour les infos.

    A.Bols

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *