Les teintes de Port Charcot

C’est une bonne épaisseur de neige qui ne nous a pas permis de débarquer à Port Charcot, lieu d’hivernage de l’expédition française du même nom qui fût ici en 1904 à bord du navire Le Français.
La décision a alors était prise de se laisser aller, de naviguer au grès des glaces dérivantes composées de quelques plaques de banquise et d’icebergs. La magie polaire à fait le reste ; le soleil jouant à cache-cache avec les nuages et les montagnes, puis réapparaissant quelques minutes plus tard au fur et à mesure qu’il descendait vers l’horizon. Alors quoi de mieux que de laisser Jean-Baptiste Charcot témoigner de la beauté de ce moment, alors qu’il écrivait ici-même, ces quelques lignes dans son journal de bord : « Pendant que je regarde vers le large, le soleil se couche insensiblement, les teintes bleues si variées et si douces des icebergs sont devenues plus crues, bientôt le bleu foncé des crevasses et des fentes persiste seul, puis graduellement succède avec une douceur exquise une teinte maintenant rose et c’est tellement beau, qu’en me demandant si je rêve, je voudrais rêver toujours. On dirait les ruines d’une énorme et magnifique ville tout entière du marbre le plus pur, dominée par un nombre infini d’amphithéâtres et de temples édifiés par de puissants et divins architectes. Le ciel devient une coquille de nacre où s’irisent, en se confondant sans se heurter, toutes les couleurs de la nature… Sans que je m’en aperçoive, la nuit est venue et lorsque Pléneau, en me touchant l’épaule, me réveille en sursaut de cette contemplation, j’essuie pertinemment une larme, non de chagrin, mais de belle et puissante émotion. »
Nous étions nombreux hier soir à attendre le moment où le soleil a disparu derrière l’horizon vers minuit, et tout aussi nombreux à attendre son retour à deux heures du matin… La nuit a été courte, mais il n’y a pas de mots pour qualifier cela ! Promis je me coucherai tôt demain, ou après-demain, enfin on verra…
JE VOUS SOUHAITE UN EXCELLENT NOEL A TOUTES ET A TOUS !!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *