L’ile du Roi George et ses bases

L’île du Roi George (King George Island) se situe dans les Shetlands du Sud, séparée d’une bonne centaine de kilomètres de la péninsule antarctique, par le Détroit de Bransfield. C’est sur cette île de 80 km de long pour 30 de large, nommée ainsi en l’honneur du Roi d’Angleterre George III, que se trouve une quinzaine de bases scientifiques. Mais pourquoi tant de bases sur une si petite surface ? A l’époque de la signature du traité sur l’Antarctique, il fallait que toute nation souhaitant signer ce traité puisse justifier d’une présence et d’activités en Antarctique. Pourquoi s’installer ici et pas ailleurs ? Tout simplement car les Shetlands du Sud se situent à moins de 1 000 km de la pointe de l’Amérique du Sud, soit la distance la plus courte entre un continent et l’Antarctique. L’accès est donc rapide ; 2 jours par la mer depuis l’Argentine ou 2 heures en avion depuis le Chili. Si de nos jours la plupart des bases ne servent qu’à affirmer une présence sur le grand continent blanc, certaines cependant effectuent des travaux de recherche conséquents. Les nations ayant des bases sur l’île du Roi George sont la Russie, la Pologne, le Brésil, le Chili, l’Argentine, la Colombie, l’Equateur, la Corée du Sud, la Chine, le Pérou et l’Uruguay.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *