Les lumières du cap Tegetthoff

A notre approche de l’extrémité sud-est de l’île Hall en Terre François-Joseph (située entre l’archipel du Svalbard et la Terre du Nord), le haut de celle-ci est coiffé d’un nuage. Au-dessus, d’autre formations se superposent dans le ciel en constante évolution. De temps à autre, le soleil profite d’une timide ouverture pour rayonner sur le cap Tegetthoff. C’est au cours de l’une de ces belles soirées que le Grand Nord sait offrir, que nous découvrîmes cet endroit à l’impressionnante géologie et chargé d’histoire.

Découverte du cap

Le cap porte le nom du navire Admiral Tegetthoff qui fut envoyé vers la « Mer Polaire de l’est » ou passage du nord-est, lors de l’expédition austro-hongroise menée par Julius von Payer et Karl Weyprecht. Le 22 aout 1872, pris dans les glaces au large de la Nouvelle-Zemble, le navire débuta une longue dérive vers le nord. Un an plus tard, le 30 aout 1873, alors que les hommes s’apprêtaient, résignés, à passer un autre hiver dans la glace, la côte d’une terre inconnue leur apparait.

 

« Une journée mémorable fut celle du 30 août 1873, par 79°43′ de latitude nord et 59°33′ de longitude est […] Vers midi, alors que nous étions appuyés sur les bastingages du navire en balayant des yeux des nappes de brouillard à travers lesquelles les rayons du soleil perçaient de temps à autre ; un mur de brume se levant brusquement nous révéla, au loin vers le nord-ouest, les contours nets de roches, qui en quelques minutes semblèrent se transformer en une terre Alpine éclatante ! Nous restâmes d’abord tous figés, n’en croyant pas nos yeux. Puis, emportés par la réalité de cette chance, nous éclatâmes en cris de joie «Terre, Terre, Terre enfin ! »
Julius Payer

Cette terre fut nommée Terre François-Joseph en l’honneur de l’Empereur d’Autriche et ce premier bout de terre rencontré fut baptisé du nom du navire de l’expédition. Ce ne fut cependant que le 1er novembre 1873, que les membres de l’expédition purent mettre le pied à terre sur l’île Wilczek et débuter leurs repérages de l’archipel, atteignant son point le plus septentrional, l’île du Prince Rudolf. Fin mai 1874 les explorateurs furent débarqués à Vardo en Norvège par un navire russe.

 

« Pendant des milliers d’années, cette terre était restée hors de la connaissance des hommes et à présent sa découverte était tombée entre les mains d’un petit groupe. Ces hommes eux-mêmes presque perdus, qui loin de leur foyer se souvenaient de l’hommage dû à leur souverain, donnèrent à ce territoire nouvellement découvert le nom de Kaiser Franz-Josef’s Land. »
Julius Payer

 

L’expédition de Walter Wellman

Au cap Tegetthoff, se trouvent également les restes d’un camp érigé par les membres d’une expédition américaine composée de neuf hommes, dirigée par Walter Wellman, qui pensaient atteindre le pôle Nord. Deux membres de l’expédition furent laissés en charge de l’entretien et de la surveillance d’un dépôt de vivres sur l’île Wilczek, alors que Wellman et trois norvégiens se dirigèrent vers le pôle en février 1899. A 82° nord, Wellman se fit une entorse et les hommes durent faire demi-tour pour regagner leur camp de base au cap Tegetthoff. Le but final ne fut pas atteint, mais le point le plus à l’est de l’archipel fut découvert (l’île Graham Bell), et les dernières données géographiques de l’archipel portées sur carte.

=> Le site internet du Parc National de la Terre François Joseph

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *