Ours polaires

Il est 3h20 du matin ce dimanche 16 août. Alors que je dors profondément, un homme fait irruption dans ma cabine en criant « Whale and bears ! » (baleine et ours), puis repars aussitôt. J’ai vaguement reconnu la voix de Simon l’ornithologue anglais de l’équipe. Je m’habille à la hâte, et monte à la passerelle du bateau. Presque toute l’équipe d’expédition est là, l’excitation est à son comble, d’autant plus en effet que dans mes jumelles, je remarque au loin sur la côte, une baleine échouée avec ce qui semblent êtres des ours en train de manger. Nous décidons de mettre quatre zodiacs à l’eau pour tenter de nous approcher de la baleine sans effrayer les ours. A 4h00 nous partons en direction de la côte en approchant le plus lentement possible avec nos embarcations. Nous finissons par stopper les moteurs à moins de cent mètres de la baleine morte qui est échouée sur son flan gauche. Et là, le spectacle est saisissant ; deux ours dont une mère et son petit jouent dans l’eau, deux autres marchent sur la plage, enfin deux adultes se tiennent debout sur la baleine et sont en train de manger. On observe tout cela bouche bée à quelques mètres, et pour finir, le jeune qui était à terre rejoint le groupe à la nage, pour venir lui aussi manger la baleine. Quel spectacle entre deux lambeaux de viandes déchirés et les grognements sourds échangés par ces pachydermes ! Nous repartons aussi discrètement que nous étions venus, en nous disant que la semaine prochaine nous serons de nouveau à cet endroit et que cette fois, il y aura peut-être encore plus d’ours attirés par l’odeur de la carcasse. A suivre…

 
2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *