Le volcan Klyuchevskoy

Le volcan Klyuchevskoy, situé en péninsule du Kamtchatka à 370 km au nord de la ville de Petropavlovsk-Kamtchatski (carte), est le plus grand volcan actif d’Eurasie. Si son altitude diffère selon les sources, les ouvrages et volcanologues russes semblent s’accorder sur 4750 m. Ce volcan qui est également le plus haut du Kamtchatka, est un stratovolcan caractérisé par une forme conique typique, surmonté d’un cratère de 700 m de diamètre. Environ 80 évents latéraux explosifs et des cônes de scories sont situés sur les flancs de ce volcan âgé de 7 000 ans.
Les volcanologues russes considèrent le Klyuchevskoy comme le volcan le plus « productif » du Kamtchatka, éruptant en moyenne 60 millions de tonnes de matière par an ! Lors de ses précédentes éruptions (au moins une majeure par an depuis dix ans), le volcan a projeté des nuages de gaz et de cendres à 10-15 km de hauteur. Ces éruptions sont bien souvent accompagnées par une fonte rapide de la glace se trouvant sur ses flancs particulièrement raids, créant ainsi des coulées de boue (appelée lahars) qui peuvent s’étendre jusqu’à 30 km du volcan.

Pour certains peuples indigènes du Kamtchatka comme les Itelmens, cette montagne était sacrée, puisqu’étant l’endroit où le monde a été créé. Ils tentaient ainsi de dissuader toute personne souhaitant en faire l’ascension. La première fut tout de même réalisée en 1788, par trois membres de l’expédition russe dirigée par Joseph Billings. Les accidents furent nombreux au cours de l’histoire, car ce volcan est non seulement dangereux en raison de ses éruptions, mais également en raison de ses pentes gelées parsemées de nombreuses fissures et crevasses. La seconde femme (Alevtina Bylinkina) a atteindre le sommet en 1951, perdit la vie en raison de chute de pierres. En 1978, le glaciologue russe Andrey Inanov décéda également après avoir été percuté par une bombe volcanique. En 1983, un autre scientifique perdit également la vie sur les pentes du volcan. Les coulées de boue, les chutes de pierres et de glace, les roches brulantes ainsi que le manque d’oxygène, sont aussi des éléments à prendre en compte lors de toute tentative d’évolution sur le Klyuchevskoy.

Notre approche en hélicoptère de ce volcan majestueux et de son proche voisin le Kamen (4575 m), restera l’un de nos plus beaux souvenirs de voyage !

 

1 réponse
  1. eugène dit :

    Bonjour,
    Vraiment impressionnant et le blanc immaculé de ses versants est scotchant! J’aime beaucoup! En plus suis féru de ski insolite et ce mont me rappelle le Fuji plus haut mont du Japon classé destination insolite et originale par l’article http://goo.gl/Z5PG4n. Sublime!

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *