Le phoque rubané

C’est lors de ce voyage en mer d’Okhotsk et plus particulièrement lorsque nous avons navigué dans les glaces, que j’ai eu l’occasion d’observer pour la première fois le phoque à rubans ou phoque rubané.
Ce très beau phoque au pelage noir pour le mâle et clair pour la femelle, est caractérisé par ces trois lignes blanches qui entourent la tête, les nageoires pectorales et l’ensemble de la partie arrière du corps. Cantonné au Pacifique nord, il se rencontre essentiellement dans les mers d’Okhotsk et de Béring, avec une population pour cette dernière estimée entre 90 000 et 140 000 individus. Les naissances s’échelonnent d’avril à mars, les femelles mettant bas sur de la banquise disloquée. Le reste de l’année le phoque à rubans est solitaire.
Son régime alimentaire est composé essentiellement de poissons, mais les jeunes s’alimentent surtout d’euphausiacés (krill par exemple) les deux premières années de leur existence. Suite à quoi ils vont adopter le régime alimentaire des adultes, composé également de pieuvres et de calamars.
Une belle rencontre dans les glaces en tout cas, qui rappelle celle de décembre dernier avec le phoque de Ross, toujours dans les glaces mais à l’opposé, en Antarctique.

5 réponses
  1. Christine dit :

    Bonjour Samuel,
    Comme d’habitude, c’est avec un grand plaisir que je prends connaissance de tes photos et récits de tes voyages. Je ne connaissais pas le phoque rubané. Grâce à toi, maintenant je sais de ce bel animal existe ! Merci.

  2. Jo. dit :

    Waouw superbe rencontre ! Il se « présente  » vraiment en « rubané noir et blanc » … « smokingé du haut » .
    ET de plus ils ne risquent de tomber sur des ours (polaires) en mer d’ Okhosk – je suppose- !
    Amitiés

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *