Caracara austral

On peut observer ce superbe rapace qu’est le caracara en Terre de Feu, au Cap Horn, et bien évidemment aux îles Malouines où la population a été estimée à 500 couples dans les années 1990 ; ce qui en fait donc l’un des rapaces les plus rares au monde. Il niche soit à découvert au sommet d’une touffe de tussor, soit dans une cavité bien protégée dans une falaise. Mais d’une manière générale, toujours à proximité d’une colonie d’oiseaux (manchots, cormorans…). Il s’est donc spécialisé dans la capture de poussins et de lapins, mais également d’invertébrés glanés lorsqu’il marche dans les prairies des îles Malouines. En 1908, cette espèce a été officiellement classée nuisible pour l’élevage des moutons, pour des raisons qui une fois encore semblent plus s’apparenter à une mauvaise réputation qu’autre chose. C’est ainsi que le caracara fût chassé sans relâche, le Gouvernement des îles Malouines donnant des primes pour chaque prise ! Heureusement ce rapace bénéficie aujourd’hui de mesure de protection et les populations sont étroitement suivies. Si un jour vous voyez un rapace moucheté de plumes claires, courir dans les zones herbeuses des Malouines, il s’agira sans doute du caracara austral ou caracara strié. Intrigante rencontre en tout cas !

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATTENTION : si vous souhaitez pouvoir publier un message, merci de compléter le code anti-spam ci-dessous ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.