Roald Amundsen, ce géant polaire

Roald Amundsen« Tu seras médecin » lui avait dit sa mère. Mais il en sera tout autre pour ce géant de l’exploration polaire. Roald Amundsen passera plusieurs années de son adolescence à dévorer les récits polaires, tout en s’exerçant au ski et à la survie en conditions extrêmes dans ses montagnes norvégiennes. Après ses entrainements de skieur, il apprendra à être marin, puis partira pour sa première vrai expédition avec le belge Adrien de Gerlache pour un hivernage en péninsule Antarctique à bord de la Belgica (1897-1899).
A son retour, il décidera de monter sa propre expédition ; il sera ainsi le premier à franchir le passage du Nord-Ouest de 1903 à 1906 à bord du Gjöa. Expédition au cours de laquelle, il réalisera notamment un raid en solitaire de 2 000 kilomètres en 5 mois, entre le Canada et l’Alaska en plein cœur de l’hiver arctique.
En octobre 1910, il embarque à bord du Fram de Nansen, direction la mer de Ross en Antarctique et le 14 décembre 1911, il atteindra le Pôle Sud après 3 000 kilomètres effectués en 89 jours !
Tout juste rentré au pays, il repart pour une nouvelle expédition dans le but d’atteindre le pôle Nord en se laissant dériver avec la banquise. Il échouera, mais sera le second de l’histoire à franchir le passage du Nord-Est.
En mai 1925, il décolle du Spitzberg dans le but de rejoindre l’Alaska en survolant le pôle Nord avec deux hydravions, mais doit renoncer à quelques kilomètres du but en raison d’ennuis mécaniques. Il retentera en 1926, cette fois-ci à bord d’un dirigeable commandé par l’italien Umberto Nobile, et atteindra les côtes de l’Alaska le 13 mai de la même année.
Un an plus tard, le 23 mai 1927, Nobile repart seul avec un équipage italien, mais le dirigeable l’Italia s’écrase sur la banquise. Amundsen décide de partir à sa recherche avec un hydravion fourni par la France, un Latham 47. Il décollera le 18 juin de Ny-Alesund au Spitzberg, mais ne reviendra jamais…
Le 14 décembre 1928, toute la Norvège célèbre « le jour d’Amundsen », dix-septième anniversaire de la conquête du pôle Sud. Pour la première fois, le grand explorateur ne participe pas à cette journée au milieu de ses compatriotes.

Voilà le « grand » résumé de cet ouvrage fantastique que je viens de finir ce soir « Roald Amundsen, le plus grand des explorateurs polaires » de Jean Mabire aux Editions Glénat. Il est minuit et avant d’aller me coucher, je n’ai qu’un conseil : lisez-le, vous ne vous en remettrez jamais !

 

1 réponse
  1. Anne dit :

    Merci Samuel pour ce conseil, ainsi que pour tous les voyages vécus sur ce site.
    Je me réjouis de venir à la conférence de ce soir.
    Amicalement,
    Anne

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATTENTION : si vous souhaitez pouvoir publier un message, merci de compléter le code anti-spam ci-dessous ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.