Record de nage pour un ours polaire

Si mon article précédent évoquait une belle rencontre avec des ours polaires au Spitzberg, l’actualité scientifique me « pousse » à évoquer encore ce seigneur du grand Nord. L’ours polaire est connu pour être un excellent nageur, à tel point qu’il se retrouve souvent, dans la littérature scientifique classé dans les mammifères marins. Son nom latin en dit d’ailleurs un peu plus à son sujet : Ursus maritimus. Les études sur les déplacement de ces plantigrades sont de mieux en mieux documentées, ainsi une ourse avait par exemple nagé 74 km en une seule journée dans l’ouest de l’archipel du Svalbard !

Une récente étude menée par Steven C. Amstrup, chef scientifique du groupe international pour la conservation des ours polaires (Polar Bear International), donne d’autres chiffres pharaoniques. Une femelle aurait ainsi nagé 12 jours en ne faisant que quelques pauses, mais le chiffre qui a retenu toutes les attentions des scientifiques, est celui d’une ourse qui a ainsi parcouru en mer de Beaufort 687 km en eau libre et perdu 22% de son poids !!
Mais derrière ce chiffre incroyable, il faut bien y voir une évolution dramatique dans la biologie des ours. S’il semble nager aussi loin et longtemps, c’est que le support sur lequel l’ours se déplace habituellement à la recherche de sa nourriture, tend à se réduire considérablement. La banquise enregistre en effet, une nette diminution de sa superficie surtout dans l’arctique canadien, poussant les ours à toujours plus d’efforts. L’étude relate aussi le fait que cette ourse était suivie par son petit, mais qu’elle l’a perdu au cours de cette traversée. Cinq des onze femelles qui avaient un (ou deux) oursons ont également perdu leur(s) petit(s) au cours de longues nages de plus de 50 km. L’éternelle question qui demeure, est de savoir si les ours polaires s’adapteront suffisamment vite aux modifications de leur écosystème…

Mise à jour du 7 avril 2012 :
Les résultats de l’étude présentée ci-dessus, sont aujourd’hui critiqués par quelques scientifiques. Ceux-ci estiment en effet que si cette ourse a nagé si longtemps, c’est en raison du stress engendré par les nombreuses captures dont elle a été l’objet par les scientifiques…

1 réponse
  1. PATOUNE dit :

    toujours d’aussi belles photos et des commentaires tres émouvants .Encore un gros BRAVO à toi qui est présent à tout jamais dans le coeur de ceux qui ont fait ta connaissance.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATTENTION : si vous souhaitez pouvoir publier un message, merci de compléter le code anti-spam ci-dessous ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.