Namaskard ou les entrailles de la Terre

Je retrouve en ce qui est mon premier contact avec l’Islande, des images vues à la télévision ou en photo. Mais bien évidemment rien ne vaut la réalité et aujourd’hui, je me suis retrouvé devant un phénomène extraordinaire et sur-réaliste ; un endroit où la terre respire, gronde et laisse s’échapper son humeur. A quelques kilomètres de la ville d’Akureyri au nord de l’Islande, se trouve les marmites de boue de Namaskard. Ce phénomène est dû au eaux superficielles froides qui s’infiltrent jusqu’aux inclusions de magma et se transforment en vapeur sous l’effet de la chaleur. La vapeur remonte, accompagnée de gaz contenant de l’hydrogène sulfuré qui donne aux sources chaudes leur odeur caractéristique. Dans les zones de sources chaudes, le mélange de l’hydrogène sulfuré avec l’air ambiant donne naissance à des dépôts de soufre. Près des évents de vapeur se forme en outre un mélange de silice et de gypse. Dans les marmites de boue, l’hydrogène sulfuré remonte au travers de l’eau de surface, donnant de l’acide sulfurique qui rend l’eau acide. Celle-ci dissout la roche et la terre pour former la boue caractéristique de ces marmites et de leur voisinage.

2 réponses
  1. anna dit :

    Il manque le bruit des « blop blop » et l’odeur qui s’échappe de ces entrailles mais on n’a pas trouvé encore comment partager ça sur le Net ! Ces images évocatrices font remonter des tas de souvenirs et une immense envie d’y retourner ! Merci !

    Bonne poursuite…
    Anna

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATTENTION : si vous souhaitez pouvoir publier un message, merci de compléter le code anti-spam ci-dessous ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.