Fridtjof Nansen vers le pôle

Fridtjof NansenS’il y a bien un outil que je bénis parfois, c’est internet ! Il y a en effet un mois de cela, je suis (enfin) tombé sur un livre que je cherchais depuis longtemps : le récit de Fridtjof Nansen et de son expédition vers le pôle Nord. A l’origine de la première expédition polaire norvégienne, Nansen a réussi l’exploit scientifique et humain de s’approcher du pôle plus que quiconque avant lui. Parti avec son navire le Fram, il s’est d’abord laissé entraîner par la dérive, avant de s’approcher du point mythique avec son compagnon Hjalmar Johansen sur la banquise jusqu’à atteindre 86°15′.
Trois ans après leur départ, les deux hommes seront recueillis par une expédition britannique. Le Fram, pendant ce temps, a poursuivi sa longue dérive dans les glaces avant de s’en libérer. Le 9 septembre 1896, Nansen, Johansen et le Fram font une entrée triomphale dans le port de Christiana (plus tard rebaptisée Oslo) comme en témoigne l’explorateur lui-même : « La capitale de la Norvège nous fait une réception dont un prince eût été fier. Le canon tonne, les acclamations retentissent, les pavillons battent partout au vent… »

Bien plus tard, le 1er septembre 1921, il devient le premier «haut-commissaire pour les réfugiés» de la Société des Nations. Le 5 juillet 1922, un accord international conclu à Genève créé le «passeport Nansen», qui permet à des personnes déplacées de retrouver une identité. Ce document sera reconnu par 54 pays et servira notamment à des centaines de milliers de Russes, Juifs, Grecs, Turcs et Arméniens à s’établir dans le pays de leur choix. Pour cette action, il reçoit le Prix Nobel de la paix le 10 décembre 1922. De 1921 à 1923, il fut également le responsable de l’aide alimentaire de la Croix-Rouge dans les régions de la Volga et du sud de l’Ukraine.

Nansen décèdera d’une embolie cérébrale, le 13 mai 1930 à Lysaker, dans les environs d’Oslo. En son hommage, on va jusqu’à baptiser des cratères sur la Lune et sur Mars de son nom.
Alors que dire sur cet homme ? Difficile de tout résumer ici. Que dire aussi de cet ouvrage (qui se trouve être traduit en français) acheté sur internet à un particulier ? Je commence donc ma collection de vieux livres avec celui-ci, aux bordures de pages dorées, aux quelques tâches de gras et surtout, surtout, l’odeur du vieux livre qui s’échappe à chaque page qui se tourne. L’odeur du vieux livre qui a vécu, l’odeur du vieux livre qui retrace une vie…

« La glace et le long clair de lune des nuits polaires semblent le rêve lointain d’un autre monde, un rêve qui s’est évanoui. Mais que serait la vie sans les rêves ? »
Fridtjof Nansen

Livre de Nansen « Vers le Pôle »

Livre de Nansen "Vers le Pôle"
7 réponses
  1. anna dit :

    Salut !

    C’est ce monsieur qui dût utiliser 9 projectiles pour traverser la peau du morse ?… Quelle destinée en tous cas ! Et une citation magnifique…

    A +
    Anna

  2. Samuel dit :

    Et oui c’est ce cher Monsieur ! Après neuf balles envoyées à l’individu en question, il dira que « cette soupe au sang de morse fût un régal »…

  3. bearkley dit :

    Bonjour,

    Je suis moi aussi à la recherche de ce livre. Vous pouvez m’indiquer où vous l’avez acheté ?

    Bien à vous

    Gabriel

  4. Benoist CLOUET dit :

    Bonjour Samuel,

    Je le cherche également… c’est loin d’être facile d’en trouver un en état correct…

    Est-ce une version originale ?

    Benoist

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATTENTION : si vous souhaitez pouvoir publier un message, merci de compléter le code anti-spam ci-dessous ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.