Le dictionnaire du bout du monde

Les voyages sont toujours l’occasion de belles rencontres et ce, aussi bien avec la nature, qu’avec les Hommes. A chaque visite à l’île Wrangel, nous sommes accompagnés par les rangers de l’île qui prennent soin au mieux de cette réserve naturelle, classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Cette saison, une occasion rare s’est présentée : celle de passer quelques heures seuls, avec Valery le responsable de l’équipe de rangers. Nous avons cependant dû faire face à un problème de taille, puisque Valéry ne parle pas anglais et nous ne connaissons que quelques mots en russe. Être assis autour d’une tasse de thé dans la cabane des rangers sans pouvoir se comprendre, relève vous l’avez compris du défis. Nous nous sommes contentés dans un premier temps d’évoquer les quelques noms d’animaux que nous connaissions : harfang des neiges, bœuf musqué, glouton, ours polaire… puis de répondre « da » de temps à autre, plutôt que de demander d’un aire gêné, à répéter pour la troisième fois. Entre ces quelques mots mal prononcés, de longs moments de silence à regarder dehors par la fenêtre surmontée de pics en métal destinés à repousser l’ours polaire trop curieux.

Alors que nos regards observent en détails l’intérieur de la cabane, véritable caverne d’Ali-Baba, nous voyons sur une des quatre étagères de la petite bibliothèque, ce qui ressemble de loin à un dictionnaire de poche. Quelle ne fut pas notre surprise de constater qu’il s’agissait d’un dictionnaire français-russe et russe-français. C’est à l’aide de ce dernier datant de 1985, que nous poursuivons progressivement nos échanges, entrecoupés de fous rire. Plus d’une heure est passée et la VHF grésille, il est temps de rentrer. Nous laissons Valéry vaquer à ses occupations, après avoir pris soin de rajouter en russe et en français l’unique mot qui ne figurait pas dans ce dictionnaire, le mot lemming. Un comble pour cette île qui compte deux espèces de ce petit rongeur, base de la chaine alimentaire terrestre de Wrangel et dont un certain nombre a élu domicile sous la maison même des rangers…

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATTENTION : si vous souhaitez pouvoir publier un message, merci de compléter le code anti-spam ci-dessous ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.