Conférences

Voici une liste non exhaustive de conférences/diaporamas que nous proposons. Pour plus de renseignements où si vous souhaitez organiser un évènement dans votre région, n’hésitez-pas à nous contacter !

☛ Consulter l’agenda des prochains rendez-vous ici.

Expérience personnelle et carnets de voyages
Récit d’un hivernage en Terre Adélie

Depuis près de 50 ans, des hommes et des femmes se relayent sur la base Dumont d’Urville en Antarctique, afin d’assurer la continuité des programmes scientifiques. Effectuant des séjours sur place de 12 à 15 mois, ils vivent ainsi bien au-delà de leur mission, une extraordinaire aventure humaine ! Découvrez un témoignage poignant et hors du commun de leurs vies au bord du monde…

Du Cap Horn à l’Antarctique

Partez pour un somptueux voyage dans les 50èmes rugissants, qui vous emmènera de la ville d’Ushuaia, jusqu’au Cap Horn. Entre temps, vous ferez escale aux îles Malouines, et en Géorgie du Sud, avant de partir plein sud vers l’Antarctique. De là vous découvrirez la mer de Weddell, les iles Shetlands du Sud, ainsi que la péninsule antarctique.

Un été au Spitzberg

C’est vers le Spitzberg, archipel norvégien situé entre le pôle Nord et le cap Nord, que ce diaporama vous emmène. Avec plus des trois quarts de son territoire protégé, le Spitzberg et un endroit extraordinaire où vivent de nombreux oiseaux et mammifères dont l’ours polaire. Cet archipel est aussi caractérisé par un fort passé, des chasseurs de baleines, aux trappeurs en passant par l’exploitation du charbon.

L’Extrême-Orient russe, la perle méconnue

Tout à l’Est de la Russie, baignées par les eaux froides du pacifique Nord, se trouvent les iles Kouriles, la mer d’Okhotsk, la Tchoukotka et la péninsule du Kamtchatka. Ces régions méconnues et pour certaines interdites d’accès jusqu’en dans les années 1990, sont pourtant des hauts-lieux de nature et de culture. Les peuples autochtones et les russes y côtoient ours bruns, rivières à saumons, aigles de Steller, loutres de mer et milliers d’oiseaux de mer. Les milieux naturels et paysages y sont particulièrement variés, allant de la banquise, à la taïga, en passant par les volcans de la ceinture de feu du Pacifique.

Les régions polaires
Les régions polaires : différences et similitudes

Les hautes latitudes de notre planète sont caractérisées par deux régions polaires qui ont au moins en commun le froid et la glace. Elles n’ont pour autant pas la même histoire, le même statut géopolitique ou encore la même biodiversité. Aujourd’hui tous les regards sont tournés vers l’Arctique et l’Antarctique devenus les symboles du changement climatique et des enjeux géopolitiques de demain.

L’Antarctique, le grand continent blanc

Partez à la rencontre du dernier continent découvert par l’homme à travers son histoire passionnante, sa formation géologique, son climat, sa faune si particulière. Cette conférence vous fera également découvrir ce statut unique qui régit l’Antarctique, ainsi que les attentions portées par les hommes en terme de protection mais aussi de préoccupations pour l’avenir.

La Géorgie du Sud, joyau de l’océan Austral

Une si petite île, si isolée du reste du monde, et pourtant si attachante. Qui foule un jour le sol de la Géorgie du sud, île située au cœur de l’océan Austral, ne peut rester indifférent. Paysages grandioses, sommets dépassant les 2 000 mètres, glaciers, faune abondante, histoire… Partez à la découverte de cette terre de contrastes à travers son histoire naturelle, mais aussi humaine.

Le Svalbard

Une des plus belles terres polaires du Nord : le Svalbard, un archipel à mi-distance entre le Cap Nord et le Pôle Nord, dont la plus grande île est le Spitzberg. Elle fait partie des contrées les plus au nord du monde, allant jusqu’au 80° nord, avec un climat exceptionnellement doux pour cette latitude et une biodiversité conséquente.

Biodiversité
Les manchots

Oiseaux incapables de voler vivant dans l’hémisphère sud, les manchots dépendent tous de l’océan pour se nourrir, mais également de la terre ferme ou de la banquise pour se reproduire. Ils cumulent ainsi des adaptations particulières, qui leur permettent d’évoluer dans ces deux milieux pourtant très différents.

Les Phoques de l’Antarctique

Cinq espèces de phoques se rencontrent tout autour du continent Antarctique. Du plus petit le Phoque de Ross, au plus gros l’Eléphant de mer, dont les mâles peuvent atteindre trois tonnes, découvrez ces mammifères de l’extrême sud. Insensibles au froid, capables d’atteindre les mille mètres de profondeur en plongée, ils restent fascinants de par leurs tailles imposantes mais également leur paisible attitude.

Le Manchot empereur

Unique espèce animale à se reproduire au cours de l’hiver austral, le Manchot empereur a su développer de fantastiques adaptations, afin de faire face aux rigueurs climatiques de l’Antarctique. L’espèce n’a été découverte qu’au début du vingtième siècle, mais les connaissances à son sujet progressent peu à peu. Il est l’espèce emblématique de l’Antarctique au même titre que l’Ours polaire l’est en Arctique.

Les alcidés de l’Atlantique Nord

Sur les 23 espèces d’alcidés qui vivent dans l’hémisphère Nord, 6 se rencontrent dans l’Atlantique Nord. Oiseaux de haute mer, ils ne viennent à terre que pour se reproduire soit dans d’abruptes falaises en gigantesques colonies, soit dans des terriers. Partez à la découverte du macareux, des guillemots, du Pingouin torda, ou encore du petit Mergule nain…

L’Ours polaire, un seigneur dans l’Arctique

Chasseur redoutable du haut arctique, l’Ours polaire s’est au fil des temps parfaitement adapté à ce milieu très particulier des glaces où il se reproduit, se déplace et chasse. Le spectre de sa possible disparition due à la réduction continue de la banquise depuis une trentaine d’année, a subitement donné à l’Ours polaire une dimension presque surnaturelle.

Histoire
Dans les traces d’Ernest Shackleton

Ernest Shackleton participa à trois expéditions en Antarctique, toutes ayant pour but le pôle Sud. Mais confronté à des conditions épouvantables et au piège qu’est la banquise, il ne réussira jamais à atteindre ce point mythique. L’histoire de cet homme, de ses hommes et de leurs navire, reste parmi les plus grandes aventures polaires de tous les temps !

Douglas Mawson, où l’Australie au pays du blizzard

Douglas Mawson découvre l’Antarctique en 1908, expédition au cours de laquelle il fera la première ascension du volcan Erebus et atteindra également le pôle Sud magnétique. En 1911, il dirige l’expédition qui explora plus de 2 000 kms de côte dans des conditions épouvantables et marquée par deux évènements tragiques. Il sera décoré et honoré comme peu d’autres dans l’histoire de l’exploration polaire…

Les français en antarctique

De Jules Sébastien Dumont d’Urville, à Paul-Emile Victor en passant par le Commandant Charcot, les français n’ont pas manqué d’être présents en Antarctique. C’est notamment à partir de 1955 sous l’égide des Expéditions Polaires Françaises, que sera construite la base française Dumont d’Urville en Terre Adélie, suivie cinquante ans plus tard par la base franco-italienne Concordia.

Roald Amundsen, où la Norvège à l’assaut des pôles

Amundsen n’a que dix-sept ans lorsque son idole, Nansen, réussit la première traversée du Groenland. Il décide alors que sa vie sera consacrée aux pôles, à l’aventure et à la glace. Après une rude éducation de skieur et de matin, il accumule les exploits les plus extraordinaires, tant au pôle Nord qu’au pôle Sud, choisissant des compagnons à son image : aventureux et méthodiques, fraternels et infatigables.

Festival international du film de montagne d'Autrans avec Claude Lorius / © Agnès Brenière Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère / © Alain Rougier
PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Les commentaires sont fermés !