Barentsburg

Quel étrange endroit que la petite ville russe de Barentsburg située sur la côte est du Grønfjorden. C’est en 1916 qu’une société minière ouvre la mine à Gladdalen, avant que cette dernière ne soit vendue en 1920 à une compagnie hollandaise et renommée Barentsburg en l’honneur de Willem Barents qui découvrit l’archipel du Svalbard en 1596.

En 1932 la mine est de nouveau vendue, c’est la compagnie russe Trust Arktikugol qui en prend la gestion et poursuit le développement des infrastructures. En 1935 tout est terminé, mais la seconde guerre mondiale atteint aussi le Svalbard ; le navire de guerre allemand Tirpitz bombarde la ville en 1943 et tout est à refaire. En 1950 la reconstruction de Barentsburg est terminée et la production augmente d’année en année. Au cours des années 1960-70 et 1980, la vie à Barentsburg semblait, selon les récits, très intéressante et vivante ; la paie était plus élevée qu’ailleurs en Russie, les activités de divertissements et sportives nombreuses, la nourriture gratuite… De nos jours, la plupart des bâtiments de Barentsburg sont laissés à l’abandon, mais une petite communauté de 400 personnes vit toujours de la mine qui a finalement un certain charme. S’y rendre c’est comme faire un bond en arrière de 50 ans, surtout quand en remontant une des deux rues principales vous rencontrez le buste géant de Lénine…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATTENTION : si vous souhaitez pouvoir publier un message, merci de compléter le code anti-spam ci-dessous ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.